5 janv. 2016

Chronique 15 | In the After de Demitria Lunetta

Non, cet article n'est pas un mirage, je suis bien de retour pour vous jouer un mauvais tour. Il se trouve que je viens de sortir d'une looooongue traversée du désert livresquement parlant. Du coup, je n'avais rien à venir vous raconter de beau par ici ... Sachez que cette triste période est belle et bien révolue grâce à In the After de Demitria Lunetta, livre que j'ai adoré et qui signe également ma première lecture de cette année 2016 *Banannée d'ailleurs, toi qui passe par ici*

in the after demitria lunetta, éditions lumen


J'ai eu la chance de trouver ce bouquin dans une boutique de seconde main (oui, encore Pêle-Mêle ... on ne m'arrêtera plus désormais) et j'avoue qu'il me tentait depuis un petit bout de temps. D'ailleurs, pour la première fois avec un livre d'occasion, j'ai eu une "mauvaise surprise". Il manquait deux pages recto/verso dans le bouquin à deux endroits différents ... Je ne sais pas ce que l'ancien propriétaire du livre a fait, il a dû péter une case à un moment donné ou se faire attaquer par des Floraes (mouahahah le petit clin d'oeil ici!), je n'en sais fichtrement rien ... quoi qu'il en soit, c'était un peu ennuyant même si ce n'était pas des pages "indispensables" avec THE big révélation ou quoi, OUF! 


Du jour au lendemain, la population terrestre est quasiment complètement décimée et pour cause, des êtres verts, s’apparentant à des aliens, se nourrissent d'humains et créent un chaos sans précédent. C'est dans ce contexte qu'Amy, notre protagoniste principale, tente de survivre. Elle a tout perdu: amis, famille, ... elle est désormais seule et doit faire face à la dure réalité. 

Alors qu'elle part en quête de vivres, elle trouve un bébé, Baby. Elle décide de l'emmener avec elle et pendant trois longues années, Amy et Baby vont nouer des liens très forts, créant même un langage des signes qui leur est propre (car il ne faut pas faire le moindre bruit dans ce nouveau monde, ni créer de la lumière ... ça attire les Floraes, ces fameux "monstres" verts).

Puis, un jour, Amy et Baby vont se faire kidnapper par ce qui ressemble à une sorte de vaisseau spatial. Amy est alors loin de s'imaginer qu'il s'agit en fait de survivants et que c'est désormais dans la ville de New Hope qu'elles vont vivre, parmi les autres rescapés.

Bien évidemment, et comme vous vous en doutez, cet endroit est loin d'être parfait et peu à peu, Amy va faire des découvertes des plus déconcertantes


J'ai adoré ce premier tome de la duologie! Une lecture très agréable, le genre de page-turner assez efficace! Si le contexte post-apocalyptique est assez "classique" dans le genre, j'ai trouvé l'histoire assez originale. En tout cas, je n'avais jamais rien lu de tel jusqu'à présent! Pour vous résumer, j'avais l'impression d'être à mi-chemin entre The Walking Dead et Bird Box et j'ai complètement adhéré à ce monde. 

La première partie se concentre sur la vie après la catastrophe. Amy tente de rester en vie alors que le monde extérieur est infesté par ces bestioles vertes. Pourtant, à plusieurs reprises, elle va croiser des survivants, mais son instinct de survie la pousse à ne pas accorder sa confiance aux premiers venus. L'arrivée de Baby va provoquer un gros changement dans son quotidien car désormais, elle doit également veiller sur cette petite. 

Si certaines personnes ont pu trouver cette partie un peu longuette, sachez que ce n'est pas du tout mon cas. J'ai adoré cette mise en contexte et suivre Amy dans sa survie au jour le jour. 

Dans les deuxième et troisième parties, l'action se déroule à New Hope, cette ville de survivants qui est loin d'être le paradis sur terre (même si vu le contexte, je présume qu'il n'y a plus de paradis ^^'). En gros, c'est marche ou crève et Amy a beaucoup de mal à se faire à cela. Il y a toute une série d'éléments dans le fonctionnement de New Hope qui la chiffonne et beaucoup d'interrogations qui restent sans réponse. Au fil des pages, on en apprend davantage jusqu'à comprendre le pourquoi du comment en fin de bouquin. 

Spoiler:
{D'ailleurs, je ne sais pas vous, mais moi le Docteur Reynolds, il me fait penser au méchant vétérinaire dans Beethoven ahah! Oui, je sais, c'est con, mais pendant toute la partie où Amy se trouve à l'Institut, j'avais l'image de ce gars en tête. Sinon, je me suis aussi souvent interrogée sur ce que moi-même j'aurais fait dans la situation d'Amy. Sachant que je suis assez couillonne de nature et que je n'ai pas l'âme d'une révolutionnaire, je pense que j'aurais plutôt été dans le clan des suiveurs ... oups! Mais bon, il n'y a pas encore eu d'invasion de Floraes pour l'instant dans mon coin, je me poserai sans doute ce genre de questions au moment venu x)}

Ce que j'ai particulièrement apprécié, c'est le caractère d'Amy, sa force, son courage et sa lucidité. Une héroïne comme je les aime quoi! Autre bon point pour ce premier tome, il n'y a pas de romance ... HALLELUJAH  (bon, il y a peut-être quelques mini-passages où l'on pourrait voir poindre un petit quelque chose, mais vraiment rien de significatif)! Donc si vous espériez voir naître une folle histoire d'amour entre deux attaques sanglantes de Floraes, c'est raté! 

Enfin, l'histoire entre Amy et Baby est vraiment chouette et mignonne à suivre. Ce petit personnage, aussi muet soit-il apporte beaucoup au récit. C'est vraiment un duo qui fonctionne bien.

J'étais tellement à fond dans l'histoire que j'ai entamé le tome 2, In the End. J'espère vraiment que cette suite sera dans la continuité du premier volet. 


► In the After est disponible aux éditions LUMEN au prix indicatif de 15€ (410 pages) ◄


7 commentaires:

  1. Comme toi, j'ai dévoré le tome 1 pendant les vacances et je viens d'acheter le tome 2 ! Bonne lecture !

    RépondreSupprimer
  2. J'avais mis ce titre dans ma wishlist mais je me rends compte en lisant le synopsis qu'à présent, il ne me fait pas du tout envie O_o (bizarre, moi?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mouahahah il vaut mieux le remarquer maintenant que trop tard :D Mais non, ne t'en fais pas, ça ne fait pas de toi qqn de bizarre, j'ai déjà eu le cas aussi ... un livre qui me tentait et puis au final bah ... pas tant que ça :)

      Supprimer
  3. Ne m'en parle pas du désert littéraire -_- Entre le boulot et le déménagement, il y a le même livre qui traîne sur ma table de chevet depuis 2 mois. J'ai honte. Maintenant que j'ai repris le cours des choses je vais peut être pouvoir m'y mettre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas toujours facile de s'y mettre hein :p Ça faisait presque 2 mois que je n'avais plus lu un bouquin en entier!

      Supprimer
  4. Ta chronique me donne très envie de lire le bouquin, je pense le rajouter sur ma liste de livre à acheter ! :)

    Sophy, de jereveencadence.wordpress.com

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...