26 janv. 2016

Chronique 16 | In the End de Demitria Lunetta

Dans l'article précédent, je vous parlais d'In The After, ma première lecture pour cette année 2016. J'avais tellement apprécié ce bouquin que j'ai voulu m'enfiler directement la suite et la fin puisqu'il s'agit d'une saga de deux tomes uniquement. Cela fait maintenant presque deux semaines que j'ai fini ma lecture d'In The End, il est donc temps de venir partager avec vous mon avis avant de ne plus me souvenir de rien :D

!!!Si vous n'avez pas lu le tome 1, attention, il risque d'y avoir des spoilers dans le synopsis!!!

in the end, demitria lunetta, éditions lumen, chronique



Amy s'est enfin échappée de New Hope et désormais, elle doit à nouveau survivre seule face aux Floraes. 

Un jour, elle va recevoir un message de Kay via l'oreillette qu'elle a depuis qu'elle s'est enfuie: Baby est en danger et c'est le Dr. Reynolds qui la détient. Kay lui indique de se rendre à Fort Black, une ancienne prison transformée en camp pour rescapés. C'est à cet endroit qu'elle pourra trouver Ken, le frère de Kay, qui semble être la seule personne en mesure d'aider Baby. 

Seulement voilà, si New Hope était déjà loin d'être le paradis sur terre, Fort Black l'est encore moins et comme vous vous en doutez, trouver Ken risque de s'avérer plus périlleux qu'il n'y paraît. 


J'avais vraiment hâte d'entamer cette suite (et fin) tant j'avais adoré In The After. Si j'ai apprécié la lecture d'In The End et que j'ai passé un chouette moment lecture malgré tout, j'avoue ne pas avoir été aussi conquise qu'avec le tome précédent.

Tout d'abord, j'ai trouvé cette suite est plus sombre qu'In The After (ça, j'avoue, ça n'était pas forcément pour me déplaire). On pensait déjà avoir atteint des sommets avec New Hope, mais Fort Black est encore bien pire. Franchement, on se demande comment Amy va faire pour s'en sortir dans cet environnement remplis de repris de justice plus horribles les uns que les autres! Ici, c'est clairement la loi du plus fort qui est reine. Amy va être amenée à mettre sa vie en danger à plusieurs reprises et certaines décisions ne seront pas faciles à prendre.

Si j'ai moins apprécié ce tome, c'est parce qu'il est vraiment différent du premier. Ici, une grosse partie de l'intrigue se passe à huit clos, dans l'enceinte de Fort Black. Les Floraes, le virus et sa propagation, New Hope, les personnages d'In The After (et notamment l'histoire entre Baby et Amy), toutes ces choses que j'avais appréciées ne sont plus vraiment les éléments principaux de cette suite, certains sont même beaucoup trop laissés de côté à mon goût et je pense que c'est en partie pour cela que j'ai moins accroché. 

J'ai aussi trouvé que c'était moins original et plus prévisible. On sent les choses venir, on les devine, l'effet de surprise n'est pas forcément là même si quelques éléments viennent pimenter un peu le tout. 

Concernant les nouveaux personnages, il y en a une petite flopée. On va faire la connaissance de Pam ou Brenna auprès de qui Amy va pouvoir trouver de nouvelles alliées. Ce sont vraiment deux chouettes personnages (et croyez-moi, à Fort Black, des personnes "chouettes", il y en a peu mouahahahah). J'ai particulièrement aimé Brenna, tout simplement parce qu'elle devient un peu la partenaire de choc d'Amy dans ce tome. Et puis il y a Jacks ... Mouais ... Pas convaincue par ce personnage! Je vous livre quelques détails de plus à ce sujet dans le spoiler ci-dessous.


Spoiler:
{En fait, et comme on le sent venir à des kilomètres à la ronde, il y a cette fameuse pseudo-romance entre Jacks et Amy. Perso, j'en ai un peu ma claque de ce genre de triangle amoureux qu'on retrouve dans la plupart des romans du genre. C'est un peu comme si les auteurs se sentaient obligés d'intégrer cet élément dans leur récit. Bon, après, ça prend très peu de place dans l'intrigue et ça n'est pas si dérangeant que ça puisqu'au final, l'histoire ne tourne que peu autour de ce thème. Mais quand même! Pourquoi vouloir toujours mettre de la romance dans tout? Et puis sinon, il est un peu chiffe-molle le Jacks. Il a beau être très serviable et tout ce qu'on veut, je l'ai trouvé fade, sans relief...}



Bien évidemment, une histoire n'en est pas une si elle n'a pas son lot de méchants! Hormis l'horrible Dr. Reynolds, on va voir apparaître un personnage bien exécrable: Tank. Je n'ai pas forcément envie d'en dire plus à son sujet, mais j'ai apprécié qu'on retrouve un personnage à ce point détestable. Sans doute l'histoire aurait été moins prenante si Tank n'avait pas été présent. 

En revanche, j'ai vraiment beaucoup aimé la fin. Si vous vous attendez à un épilogue qui boucle la boucle, vous risquez sans doute d'être déçu. Ici, on est face à une fin assez ouverte, et j'ai bien aimé cet aspect puisqu'au final, on est libre d'imaginer et d’interpréter les choses à notre façon. Ce n'est peut-être pas l'épilogue que certains apprécieront mais ça change! Et puis parfois, ça fait du bien de rester sur quelques petits doutes non?

Au final, In the End est un tome qui clôture bien cette saga. Malgré quelques petites déceptions, c'est loin d'être une mauvaise suite et je pense qu'elle pourra en ravir plus d'un! 

In the End (406 pages) est disponible aux éditions Lumen au prix indicatif de 15€ (pas cher, pas cher pour un grand format alors foncez!).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...